Ce qu'il faut avoir à l'esprit lorsque vous souhaitez choisir une méthode qui vous convienne et qui convienne à votre partenaire

Si vous souhaitez éviter une grossesse en ce moment, il est important d'opter pour une méthode de contraception adaptée à votre corps et à votre style de vie. Un certain nombre d'aspects sont à prendre en compte lors du choix du moyen de contraception qui vous conviendrait le mieux, comme par exemple la fiabilité désirée, le type de relation dans lequel vous vous trouvez et les effets secondaires que vous considérez comme acceptables. Il est également possible que vous ayez envie de faire part de votre choix à votre médecin et d'obtenir son avis avant de prendre une décision.

Votre partenaire

Si vous n'avez pas de partenaire à long terme, il vous faut savoir que de nombreuses méthodes ne vous protègent pas des infections sexuellement transmissibles (IST). Les préservatifs masculins et féminins vous offrent la meilleure protection contre les IST.

Si vous vous trouvez dans une relation plus stable, essayez d’aborder ensemble les thèmes de la sexualité et de la contraception - souhaitez-vous avoir une discussion à chaque rapport sexuel ou trouvez-vous cela embarrassant ? Voulez-vous que la responsabilité d'un moyen de contraception soit davantage le résultat d'un choix effectué à deux ou préférez-vous décider seule ? Même dans une relation stable, les IST peuvent être présentes et provenir des relations antérieures ; un rapide examen médical peut avoir toute son importance avant que vous n'abandonniez l'utilisation de préservatifs

Planning familial et contraception

Si vous envisagez d'avoir des enfants au cours des 6-12 mois prochains, il vous sera peut-être nécessaire de reconsidérer le moyen de contraception que vous utilisez. Les méthodes dites  naturelles n'affecteront pas votre fertilité, et vous pourrez être enceinte dès que vous cesserez de les utiliser. Toutefois, si vous utilisez une contraception hormonale, il vous faudra peut-être plusieurs mois avant que votre cycle menstruel naturel ne revienne à la normale après l'interruption de ce moyen - envisagez peut-être l'utilisation d'une méthode  naturelle entre-temps afin de ne pas être enceinte tant que vous n'êtes pas prête à essayer de concevoir.

Effets secondaires et contraception

Lorsqu'elles prennent des contraceptifs hormonaux, les femmes font souvent état d'effets secondaires, tels que des sautes d'humeur, une baisse de la libido, une prise de poids et des maux de tête. Il existe différents types de contraceptifs hormonaux ; vous pouvez en parler à votre médecin pour savoir si vous pouvez essayer d'autres options, ou chercher une méthode alternative ne présentant pas d'effets secondaires.

Certaines personnes sont allergiques au latex ; elles devront donc faire attention aux préservatifs qu'elles choisissent (il existe des modèles sans latex). D'autres méthodes présentent également des effets secondaires que certaines femmes peuvent remarquer, pae exemple : règles plus abondantes avec un stérilet (DIU), irritation cutanée avec les patchs, irritation locale avec les implants contraceptifs, règles irrégulières avec un SIU (système intra-utérin).

Fiabilité

La fiabilité d'une méthode de contraception dépend tant de la manière dont elle fonctionne (c.-à-d., son mode d'action) que de la façon dont elle est utilisée. Certaines méthodes sont intrinsèquement plus fiables que d'autres ; par exemple, une méthode qui empêche complètement l'ovulation sera typiquement plus fiable qu'une méthode qui crée une barrière entre l'ovule et les spermatozoïdes - la première méthode présente moins de risques d'échec que la seconde, même si toutes deux sont parfaitement utilisées.

Certaines méthodes sont également plus simples d'utilisation que d'autres, et quelques-unes dépendent davantage de leur bonne mise en place dès le départ : par exemple, une fois qu'un DIU est inséré, vous n'avez rien à faire à part vérifier qu'il est toujours en place et le changer environ tous les 5 ans. Toutefois, vous devez vous souvenir de prendre votre pilule minidosée à la même heure chaque jour, et si vous ne mettez pas bien le préservatif, il peut glisser ou se déchirer.

Confort

Certains moyens de contraception vous obligent à aller voir régulièrement votre médecin, tandis qu'avec d'autres (par exemple les préservatifs), vous n'avez qu'à vous rendre en pharmacie sans avoir besoin d'une consultation médicale.

Comme nous l'avons également abordé ci-dessus, certaines méthodes de contraception nécessitent une utilisation à chaque rapport sexuel ou une prise quotidienne, alors que d'autres ne requièrent votre attention qu'au bout de quelques mois, voire quelques années.

Prenez en compte votre style de vie : par exemple, voyagez-vous beaucoup, votre travail implique-t-il des roulements de service, comment cela affecte-t-il votre capacité ou votre volonté à utiliser certaines méthodes ? Préférez-vous utiliser une méthode à long terme dont vous n'aurez pas à vous soucier pendant quelques mois, voire quelques années, ou voulez-vous avoir le choix de changer de méthode à court terme ?

Dès que vous vous serez fait une idée de la manière dont chaque moyen de contraception fonctionne, reportez-vous à notre tableau détaillé des avantages et des inconvénients.

Comparaison des méthodes de contraception


Comment fonctionne la contraception ?

Plus vous savez de choses sur le fonctionnement de votre cycle menstruel et de votre système reproducteur, mieux vous comprendrez comment chaque moyen de contraception interfère avec le processus de conception ; vous serez ainsi capable de faire un choix informé quant à la méthode qui vous convient le mieux.


Que faut-il pour être enceinte ?

La grossesse débute lorsqu'un spermatozoïde, provenant de l'éjaculation masculine, féconde un ovule (libéré par l'un des deux ovaires féminins). L'embryon qui en résulte s'implante (se fixe) dans la paroi utérine, où il peut grandir et devenir un bébé.

De manière générale, l'un de vos ovaires libère un ovule et ce, une fois au cours de chaque cycle : c'est l'ovulation. L'ovule survit pendant une période allant jusqu'à 24 heures. Étant donné que les spermatozoïdes peuvent survivre dans votre corps pendant 5 jours maximum, des rapports sexuels non protégés peuvent entraîner une grossesse si votre ovulation est prévue au cours des quelques jours suivants. Vous pouvez ainsi être enceinte à la suite de rapports sexuels ayant lieu certains jours (en général, six jours) au cours de chaque cycle menstruel, MAIS il est très difficile de connaître la date exacte de ces jours sans surveiller vos taux d'hormones ; en effet, les cycles menstruels peuvent varier d'une femme à l'autre, mais également d'un cycle à l'autre.

Votre cycle menstruel

Votre « cycle menstruel » regroupe :

  • La menstruation : vos règles (saignements)

  • La phase folliculaire : le développement d'un ovule

  • L'ovulation : la libération d'un ovule (ovulation)

  • La phase lutéale : les jours suivant l'ovulation et précédant le début de vos prochaines règles

Le cycle menstruel débute le premier jour de vos règles et dure en général entre 23 et 35 jours - jusqu'à la veille du début de vos prochaines règles.
 

Plus d'informations sur le cycle menstruel