Absence de règles ou règles en retard ? Ce qu'il faut aussi vérifier.

De nombreux symptômes peuvent indiquer que vous êtes enceinte. Ils sont différents pour chaque femme et sont spécifiques à chaque grossesse. Si vous êtes enceinte, il est possible que vous remarquiez un ou plusieurs de ces symptômes. Ne vous inquiétez pas, il y a peu de chances que tous se manifestent simultanément. De même, n'ayez aucune inquiétude si vous n'en faites pas l'expérience. Il est tout à fait possible d'être enceinte sans ressentir les signes « classiques » de la grossesse.

Absence de règles

Si votre cycle menstruel est régulier, l'absence de règles est souvent le premier signe physique. Gardez à l'esprit que vous pouvez saigner un peu ou observer quelques traces de sang aux alentours de la date de vos règles même si vous êtes enceinte, et lorsque que l'ovule fécondé s'implante dans votre utérus.

Si vos cycles ne sont pas réguliers, vous constaterez peut-être d'autres symptômes de grossesse avant de remarquer que vous n'avez plus vos règles.

Autres symptômes

Fatigue

Au cours des premières semaines de la grossesse, vous pouvez ressentir une fatigue inhabituelle. Cela peut être dû à l'augmentation des taux de progestérone dans votre organisme ; cette hormone entretient la paroi utérine pour faciliter la grossesse.

Nausées/nausées matinales

Vous pouvez ressentir des nausées, et même vomir, entre la deuxième et la huitième semaines de votre grossesse. Cet état s'estompe généralement vers la 16ème semaine. Souvent appelées « nausées matinales », celles-ci peuvent cependant survenir à tout moment du jour ou de la nuit, voire en permanence.

Hyperémèse gravidique

Près d'une femme enceinte sur 200 peut souffrir d'hyperémèse gravidique. Se prolongeant en général bien après le premier trimestre (12 à 13 semaines), l'hyperémèse gravidique provoque des vomissements si fréquents et si importants que vous ne pouvez garder aucun aliment ni aucune boisson. En général, cette pathologie peut être traitée, et seuls de très rares cas entraîneront des complications pour la grossesse ; toutefois, veuillez consulter un médecin si vous souffrez de graves nausées.

Modifications de vos seins

Vos seins peuvent devenir plus gros et être douloureux ou extrêmement sensibles. Les veines de vos seins peuvent devenir plus apparentes et vos aréoles (tétons) peuvent devenir plus foncées.

Une envie d'uriner plus fréquente

À 6 à 8 semaines après la conception, vous aurez peut-être besoin d'uriner plus fréquemment. Cela s'explique par le fait que votre utérus grossit et appuie sur votre vessie. À la fin du premier trimestre, l'utérus remonte dans l'abdomen, ce qui allège une partie de la pression exercée sur la vessie.

Sautes d'humeur

Les changements hormonaux peuvent être à l'origine des sautes d'humeur au cours des premiers stades de la grossesse : il est possible que vous vous mettiez à pleurer sans vraiment savoir pourquoi.

Troubles du goût et sensibilité aux odeurs

Vous pouvez ne plus supporter certain(e)s aliments et boissons tels que le thé, le café ou la nourriture grasse, et commencer à avoir envie de choses dont vous n'étiez pas une grande amatrice auparavant. Vous pouvez vous sentir nauséeuse quand vous sentez certaines choses comme le café, la viande ou l'alcool.

Crampes

Vous pouvez avoir des crampes dans les jambes ou les pieds au cours du premier trimestre de la grossesse, et parfois ultérieurement. Elles sont dues à une modification de la façon dont le corps traite le calcium.

Que vous présentiez l'un ou plusieurs de ces symptômes ou pas, la seule manière de savoir avec certitude si vous êtes enceinte est d'effectuer un test de grossesse. Tous les tests de grossesse Clearblue sont fiables à plus de 99 % à partir de la date présumée de vos règles. Ils sont fiables, rapides et simples à utiliser.


Grossesse non désirée

Si vous avez déjà effectué un test, il est possible que vous ayez découvert que vous étiez enceinte et que cela n'était pas le résultat attendu. Dans ce cas, il est important que vous ayez conscience des options qui vous sont proposées. Souvenez-vous que vous n'êtes pas seule - chaque jour, des centaines de femmes doivent affronter cette situation. Des conseils avisés et un bon soutien les aident alors à prendre la décision la plus appropriée à leur situation.

Vous devez parler à un professionnel de santé aussi rapidement que possible. Envisagez de prendre rendez-vous chez votre médecin ou de vous rendre au centre de planning familial local.