Déterminez les jours fertiles de votre cycle

En raison de la fluctuation des cycles menstruels des femmes, il peut être difficile de déterminer la date de VOS jours fertiles ; cependant, les connaître est une information cruciale si vous envisagez de concevoir un enfant. Il peut être fatiguant et stressant de voir l'excitation de la période de conception se transformer en stress et en rapports sexuels « de procréation », et ce, tous les mois : identifier vos jours fertiles et faire l'amour à ce moment-là (ainsi que d'autres jours dans le mois, si vous le souhaitez !) peuvent vous aider à éviter cette situation.


Quelle méthode précise peut identifier MES jours fertiles ?

Votre fertilité est contrôlée par des hormones naturelles ; ainsi, une méthode fiable pour identifier les jours fertiles qui VOUS sont propres est la détection des fluctuations des taux des deux principales hormones de la fécondité (l'hormone lutéinisante [LH] et l'oestrogène) au moyen de tests urinaires, comme par exemple les Tests d'ovulation Clearblue.


 
Produit
Hormones détectées
Nombre typique de jours fertiles identifiés
Tests d'ovulation Clearblue Hormone lutéinisante (LH) 2
Test d'ovulation Clearblue Digital avec lecture de deux hormones Hormone lutéinisante (LH) Œstrogène 4

Quel est le produit qui vous convient le mieux ? Consultez notre tableau de comparaison


Autres méthodes dont vous pouvez entendre parler

Il existe d'autres méthodes couramment utilisées et visant à estimer quels sont vos jours les plus fertiles ; citons les méthodes du calendrier, de la température ou de la salive. Toutefois, ces méthodes sont moins fiables que la surveillance des fluctuations hormonales et leur résultat est plus susceptible


Quelle est la méthode la plus fiable ?

Les Tests d'ovulation sont fiables à 99 % minimum3 dans la détection du pic de LH qui survient 24 à 36 heures avant l'ovulation ; ils sont donc plus précis que les méthodes du calendrier ou des températures en ce qui concerne la prédiction des jours les plus fertiles. Ils sont également plus simples et plus pratiques à réaliser.


  • Méthode du calendrier

    Si votre cycle menstruel est régulier, vous pouvez tenter de prévoir votre ovulation en enregistrant minutieusement la durée de votre cycle. Vous devrez consigner la durée de votre cycle pendant au moins quelques mois pour commencer à vous faire une idée de votre cycle. Si votre cycle menstruel est très régulier, vous pouvez supposer que l'ovulation aura lieu 12 à 16 jours avant le début de votre cycle suivant. Cependant, votre jour d'ovulation précis peut toujours varier de quelques jours d'un cycle à l'autre, même si votre cycle menstruel est régulier.

  • Enregistrement de la température du corps

    Des études ont démontré que la prévision des jours fertiles (à un jour près) par la méthode de la température est inférieure à 70 %1.

    Cette méthode utilise le fait que la température de votre corps augmente de 0,4 à 1 °C APRÈS l'ovulation. Pour utiliser cette méthode de manière fiable, vous devez prendre votre température corporelle basale chaque matin avant même de vous lever du lit, et il vous faudra plusieurs cycles menstruels pour commencer à vous faire une idée de votre période de fertilité.

    Comme la température augmente après l'ovulation, vous ne pouvez l'utiliser que pour prévoir votre date d'ovulation lors des cycles ultérieurs. Cela signifie que votre cycle menstruel doit être très régulier si vous souhaitez prévoir la date d'ovulation exacte du cycle suivant et profiter de vos jours de fertilité optimale.

    Vous ne devez pas oublier non plus que la température de votre corps peut augmenter pour un certain nombre d'autres raisons (notamment en cas de maladie, si vous avez bu de l'alcool, des boissons chaudes, si vous bougez beaucoup ou si vous avez un sommeil agité), ce qui peut être source de confusions.

  • Observation de la salive

    Certaines personnes pensent que votre salive se modifie en fonction de la quantité de l'hormone oestrogène dans votre corps, et des kits sont proposés pour vous aider à surveiller ces changements. Ils sont généralement composés d'un petit microscope avec une surface en verre : vous placez un peu de salive sur cette surface, vous attendez qu'elle sèche et vous l'observez au microscope, à la recherche d'une forme de fougère causée par les cristaux de sels présents dans votre salive lorsque votre taux d'œoestrogène est élevé. Toutefois, il a été démontré que les modifications de la salive étaient une méthode peu fiable de prévision de l'ovulation. La salive peut aussi être affectée par la consommation de tabac ou d'alcool, comme par les aliments.

  • Observation de la glaire cervicale

    Pendant votre cycle menstruel, le type et la quantité de glaire cervicale (la sécrétion des glandes du col de l'utérus) varient. Elle peut être collante ou filante, blanche ou opaque. En observant ces changements, vous pouvez prévoir quand vous ovulez et donc faire l'amour les jours où vous êtes la plus fertile.

    Le principal avantage de cette méthode est qu'elle vous permet de mieux comprendre votre corps, vous rendant plus sensible aux changements qu'il connaît au cours d'un cycle menstruel. Cependant, apprendre à « décoder » ces changements peut être un peu long, et votre glaire cervicale peut aussi être influencée par d'autres facteurs, parmi lesquels les infections, les relations sexuelles et certains médicaments.

  • Douleurs ovulatoires (appelées aussi Mittelschmerz)

    Les douleurs ovulatoires sont des douleurs unilatérales se situant en bas de l'abdomen et ressenties chez les femmes au moment (ou dans ces eaux-là) où un ovule est libéré par les ovaires (ovulation). Près d'une femme sur 5 ressent une douleur associée à l'ovulation. Ces douleurs peuvent survenir juste avant, pendant, ou après l'ovulation.

    Il existe plusieurs explications quant à la cause de ces douleurs ovulatoires. Juste avant l'ovulation, la croissance folliculaire peut étirer la surface de l'ovaire, entraînant une douleur. Au moment de l'ovulation, du liquide ou du sang est libéré par le follicule ovarien rompu et peut entraîner une irritation de la paroi abdominale.

    Les douleurs ovulatoires peuvent être ressenties d'un côté au cours d'un cycle, puis du côté opposé lors du cycle suivant ; elles peuvent également être éprouvées du même côté pendant plusieurs mois d'affilée.

    Les symptômes de l'ovulation regroupent des douleurs au niveau du bas-ventre qui :

    • Sont unilatérales ;
    • Durent en général de plusieurs minutes à quelques heures, parfois jusqu'à 24-48 heures ;
    • Peuvent prendre la forme de douleurs aiguës, distinctives, comme des crampes ;
    • Sont sévères (rare).