Combien de temps il faut à une femme pour concevoir, et les conséquences de l'âge sur la fertilité

Si vous n'êtes pas enceinte immédiatement, cela ne signifie pas que vous avez des problèmes de fertilité. La plupart des couples en parfaite santé concevront leur enfant dans l'année1 qui suit la première tentative de conception d'un enfant. Aussi, il n'y a pas à s'inquiéter si la conception prend un certain temps.

L'âge joue un rôle

Seul un tiers des couples concevra un enfant au cours du mois suivant la première tentative ; si vous avez moins de 35 ans et que vous êtes en bonne santé, il est parfaitement normal qu'il vous faille jusqu'à un an pour être enceinte. Ainsi, si cela fait plus d'un an que vous essayez de concevoir, nous vous recommandons de demander l'avis d'un médecin. Si vous avez plus de 35 ans, n'essayez peut-être que pendant 6 mois avant de demander de l'aide. Enfin, si vous avez 40 ans ou plus, il est préférable de consulter votre médecin dès que vous décidez d'essayer de concevoir un bébé.

La raison pour laquelle ces conseils varient en fonction de l'âge ? Car il est un facteur essentiel dans la probabilité d'une grossesse. La fertilité naturelle d'une femme commence déjà à décliner à la fin de sa vingtaine ; en effet, elle dispose de moins d'ovules, et la qualité de ceux restants sera probablement moindre que lorsqu'elle était plus jeune.

Après 35 ans, l'épuisement des ovules se trouve à un stade critique ; après 40 ans, les chances de concevoir sont beaucoup plus faibles. Cela se vérifie non seulement pour la conception naturelle, mais également pour la conception assistée.

Selon la Human Fertilisation and Embryology Authority, près de 95 % des femmes de 35 ans ayant des relations sexuelles régulières non protégées concevront un enfant après trois années de tentatives ; pour les femmes âgées de 38 ans, seules 75 % y parviendront.

Effet de l'âge d'une femme sur les taux de grossesse mensuels estimés

Le graphique ci-dessus illustre l'effet de l'âge sur le déclin des chances de conception.